Produits
Personal Monitor
Enregistrez les actions des utilisateurs de l'ordinateur et gardez trace des captures d'écran et mots de passe
Keylogger
Logiciel enregistreur de frappe. Version d'essai gratuite de Keylogger
Hoverwatch
Espion de téléphone portable et d'ordinateur
Employee Monitor
Prenez connaissance de l'emploi du temps de vos employés et contrôlez-le
Terminal Monitor
Surveiller les activités des employés sur le serveur de terminaux
Free Keylogger
L'enregistreur de frappe gratuit garde la trace de tout le texte tapé

Refog blog d'entreprise

USA: Les règles de Protection de la confidentialité en ligne des enfants (COPPA) révisées

17 January 2013

Les experts de l’U.S. Federal Trade Commission (FTC) sont convaincus que le progrès technologique a atteint un tel niveau que nous devions réviser les règles de protection de la confidentialité en ligne des enfants.

Ce document a été adopté en 1998 et oblige les fournisseurs d’accès à fournir un certain niveau de protection des informations confidentielles en ce qui concerne les enfants de moins de 13 ans.

La FTC pense que la plupart des parents ne sont pas conscients aujourd’hui de toutes les informations qui sont recueillies sur leurs enfants, du lieu où elles sont stockées et pour quel usage. Ceci est en particulier vrai en ce qui concerne les réseaux sociaux, les plateformes mobiles et de nombreuses applications.

Les amendements à la COPPA contiennent plusieurs définitions de nouvelles conditions qui sont apparues depuis l’adoption du document original. La notion même de « donnée personnelle » a également été révisée et redéfinie en incluant les données de géolocalisation, les photos et les vidéos.

La liste complète des amendements proposés est disponible sur le site web de la FTC.

Hackers Army : des serveurs du FBI piratés

17 January 2013

Un groupe de hackers appelé The Hackers Army a annoncé s’être introduit dans un serveur appartenant à l’U.S. Federal Bureau of Investigations (FBI). Ils disent avoir piraté le serveur d’authentification et l’accès sécurisé aux identifiants et mots de passe des employés du FBI.

Comme preuve de cette intrusion, les hackers ont fourni des détails des configurations du serveur et des versions du logiciel utilisé, ainsi que les informations de connexion de plusieurs employés.

Le centre d’analyse « Anti-Malware.Ru » a conduit une brève analyse de ces données et a conclu que « nombre de ces adresses existent réellement, mais il est impossible de dire si ces mots de passe sont réellement valides. »

Comme le veut la tradition, les représentants du FBI n’ont offert aucun commentaire officiel à ce sujet.