Produits
Personal Monitor
Enregistrez les actions des utilisateurs de l'ordinateur et gardez trace des captures d'écran et mots de passe
Keylogger
Logiciel enregistreur de frappe. Version d'essai gratuite de Keylogger
Hoverwatch
Espion de téléphone portable et d'ordinateur
Employee Monitor
Prenez connaissance de l'emploi du temps de vos employés et contrôlez-le
Terminal Monitor
Surveiller les activités des employés sur le serveur de terminaux
Free Keylogger
L'enregistreur de frappe gratuit garde la trace de tout le texte tapé

Refog blog d'entreprise

Google: guide de sécurité en ligne pour les enfants

11 October 2011

Selon une recherche menée par la Internet Development Fund, les enfants en Europe et dans les États nouvellement indépendants en savent beaucoup plus sur internet que leurs parents.

D’un point de vue, cela est normal et logique. D’un autre – on se demande bien comment des enfants parviennent à comprendre les rudiments de la sécurité sur Internet. Des incidents réguliers impliquant la fraude et le harcèlement sur Internet prouvent que le problème est très réel et que le niveau de conscientisation sur les dangers de l’Internet chez les adolescents est très faible.

Vous pouvez essayer de protéger vos enfants contre de telles menaces de plusieurs manières, mais vous devez savoir qu’un adolescent utilisateur fréquent d’internet n’aura pas de difficulté à trouver une solution de contournement. Et c’est pourquoi vous, en tant que parent, devez leur expliquer les rudiments de la sécurité sur Internet.

Google a publié un guide à l’attention des parents et des enseignants qui explique comment les dangers de l’internet peuvent être évités et comment les règles de la conduite sur Internet peuvent être efficacement communiquées aux mineurs. Tous ces matériaux ont été publiés dans leur “Centre de contrôle parental ”.

Le guide contient des articles rédigés par Google et d’autres entreprises travaillant sur ​​les problèmes de sécurité sur Internet pour les enfants.

Cependant, il ne faudrait pas oublier qu’aucune technologie, même les plus avancées, ne sera en mesure de remplacer le contrôle parental et une bonne éducation.

Enregistreur de frappe préinstallé sur les ordinateurs portables Samsung

5 April 2011

Mohamed Hassan, diplômé de l’Université de Norwich en Grande-Bretagne avec une spécialisation en sécurité de l’information, et propriétaire de NetSec Consulting, a acheté un ordinateur portable Samsung R525. Après une analyse complète du système avec un logiciel anti-espion et un anti-virus, il a découvert un enregistreur de frappe commercial appelé StarLogger dans son dossier С:\Windows\SL.

Mohamed a analysé le système et a conclu que l’enregistreur de frappe avait été installé par le fabricant de l’ordinateur.

Il a échangé (pour une autre raison) l’ordinateur portable pour un Samsung R540 dans un autre magasin et a trouvé le même spyware préinstallé sur ce dernier.

StarLogger (développé par Willebois Consulting, prix à partir de 23 $) est un enregistreur de frappe commercial qui enregistre les touches utilisées, crée des captures d’écran et envoie les données recueillies par courrier électronique.

Mohamed a contacté le service de support technique de Samsung (demande n° 2101163379) et a exigé une explication. La réaction du personnel du service de support est progressivement passée du déni complet et à des tentatives de blâmer Microsoft comme fournisseur de l’ensemble du pack logiciel, pour finalement admettre que la société avait installé intentionnellement ces programmes pour « surveiller les performances des ordinateurs des clients et comprendre comment ils ont été utilisés ».
Il semble que Samsung recueille des données sur l’utilisation de leurs ordinateurs sans le consentement des utilisateurs. N’oubliez pas de vérifier le vôtre.

Trois semaines après l’incident, Jason Redmond (responsable des communications marketing chez Samsung Electronics, Samsung) a indiqué qu’une enquête interne avait été lancée pour s’occuper de la situation.

Recherche : plus de 50% des réseaux Wi-fi sont vulnérables

2 November 2010

Recherche : plus de 50% des réseaux Wi-fi sont vulnérablesSelon la société britannique d’assurance CPP, plus de la moitié des réseaux Wi-fi peuvent être facilement compromis par des pirates en quelques secondes. La plupart de ces réseaux n’ont pas de protection par mot de passe et de nombreux mots de passe simples peuvent être devinés à l’aide d’un petit dictionnaire.

Environ 40 000 réseaux Wi-fi ont été inspectés dans les grandes villes britanniques.

Près de 10 000 réseaux (25%) n’avaient pas de mots de passe ou un cryptage de base. Les mots de passe pour 25 autres pourcents des réseaux ont été rapidement devinés par des spécialistes.

Cela démontre l’irresponsabilité de la moitié des utilisateurs en matière de sécurité de leurs réseaux sans fil.

Les hackers n’ont pas besoin de matériel spécialisé ou de logiciels sophistiqués pour accéder aux données qui traversent les réseaux Wi-fi non protégés (ou mal protégés). Les méthodes modernes n’ont besoin que d’un ordinateur portable ordinaire et de logiciels librement disponibles.