Produits
Personal Monitor
Enregistrez les actions des utilisateurs de l'ordinateur et gardez trace des captures d'écran et mots de passe
Keylogger
Logiciel enregistreur de frappe. Version d'essai gratuite de Keylogger
Hoverwatch
Espion de téléphone portable et d'ordinateur
Employee Monitor
Prenez connaissance de l'emploi du temps de vos employés et contrôlez-le
Terminal Monitor
Surveiller les activités des employés sur le serveur de terminaux
Free Keylogger
L'enregistreur de frappe gratuit garde la trace de tout le texte tapé

Refog blog d'entreprise

Pédophile vs. Facebook

17 January 2013

Un citoyen américain déjà condamné pour pédophilie a poursuivi Facebook en exigeant une compensation pour les dommages moraux causés par le contenu de la page d’un utilisateur. L’homme exige que le réseau social désactive la page intitulée « protéger nos enfants des prédateurs ».

Cette page vise à partager les informations concernant les pédophiles en Irlande du Nord qui, selon ses créateurs, aident à empêcher la dégradation des droits des enfants. Les coordonnées personnelles de l’homme ont été publiées sur la page, ce qui a eu pour conséquence l’action en justice.

Selon les médias, en 1980, cet homme a été reconnu coupable de 15 épisodes liés à la pédophilie et condamné à des périodes de prison, mais il est en liberté depuis assez longtemps.
« Je suis inquiet pour ma propre sécurité et je vis actuellement en état de stress, car on peut venir m’agresser à tout moment », a-t-il déclaré.

Il ne s’agit pas de sa première action en justice à l’encontre de Facebook. Dans le premier cas, la cour a ordonné au réseau social de bloquer la page, mais plusieurs clones sont apparus quelques jours plus tard.
À cette époque, le juge a commenté la situation de la manière suivante : « Il a déjà été puni avec sa condamnation, et sa vie est en ce moment largement encadrée par les autorités officielles. »

Facebook: fuite d’informations possible

11 May 2011

Symantec (société leader de développement de logiciels de sécurité informatique) a lancé un avertissement en déclarant qu’un des réseaux les plus populaires dans le monde, Facebook.com, pendant plusieurs années, aurait laissé fuiter des informations personnelles.

Les experts croient que les annonceurs sur les réseaux sociaux ont eu l’accès non seulement aux informations des profils des clients, mais également aux pages contenant les albums de photos et à la correspondance personnelle. De plus, ils sont en mesure de poster de faux messages.

Les applications du réseau social ont aussi des problèmes avec la sécurité des informations personnelles. Les experts estiment que des fuites sont possibles depuis plus de 100 mille applications.

L’administration de Facebook a été informée de ces problèmes et est déjà en train de prendre des mesures pour garantir la sécurité des utilisateurs. Cependant, aucun commentaire n’a été reçu de la part de la société.

Facebook: fuite des données personnelles

21 February 2011

Facebook vient d’affronter toute une série de problèmes de sécurité informatique. Cependant, ils ont été tous résolus juste à temps et sont passés inaperçus pour les utilisateurs et le grand public. Par exemple, l’équipe de Facebook a corrigé récemment le bogue qui permettait aux intrus d’accéder aux messages personnels des utilisateurs.
Cette année a commencé par un gros problème pour le réseau social #1. Deux étudiants, Zhou Li et Ruy Wang, ont trouvé une vulnérabilité qui a permis aux sites web malveillants d’accéder aux données privées des utilisateurs de Facebook et de spammer leurs comptes.

Pendant que les étudiants identifiaient et décrivaient ce schéma, il a été employé de manière active par les escrocs qui ont également utilisé les sites d’hameçonnage qui imitaient les ressources et les services en ligne populaires.
Facebook a tout de suite réagi à ces événements et a corrigé ce bogue ce qui a permis de prévenir un gros scandale de sécurité.

Graham Cluley de Sophos, société de sécurité informatique, déclare que “Facebook est un système logiciel extrêmement complexe et les découvertes épisodiques de la vulnérabilité de la sécurité sont pratiquement inévitables”.