Produits
Personal Monitor
Enregistrez les actions des utilisateurs de l'ordinateur et gardez trace des captures d'écran et mots de passe
Keylogger
Logiciel enregistreur de frappe. Version d'essai gratuite de Keylogger
Hoverwatch
Espion de téléphone portable et d'ordinateur
Employee Monitor
Prenez connaissance de l'emploi du temps de vos employés et contrôlez-le
Terminal Monitor
Surveiller les activités des employés sur le serveur de terminaux
Free Keylogger
L'enregistreur de frappe gratuit garde la trace de tout le texte tapé

Refog blog d'entreprise

Contrôle parental dans Google Chrome

17 January 2013

Google a annoncé son intention d’implémenter des possibilités de contrôle parental dans les paramètres de son navigateur Chrome. Ces caractéristiques aideront les parents à contrôler efficacement la navigation sur le web de leurs enfants.

Cette mise à jour permettra aux utilisateurs de lancer le navigateur avec des paramètres différents depuis différents comptes. Au contraire d’un compte « parent » complet, un compte « enfant » n’autorisera pas l’accès à des sites blacklistés. Il sera également possible de restreindre la navigation uniquement à une « liste blanche » de sites autorisés.

De plus, le compte « enfant » ne prendra pas en charge le mode de navigation privée et la suppression de l’historique de navigation. La date de sortie de la version mise à jour de Chrome avec ces caractéristiques n’a pas encore été confirmée.

Si vous êtes intéressé par le contrôle parental, découvrez Time Sheriff, notre programme qui est actuellement disponible gratuitement.

Les enfants passent plus de temps par semaine en face des ordinateurs qu’avec leurs manuels

21 February 2011

ChildWise, une agence de recherche britannique, a publié un rapport basé sur les études faites sur deux mille enfants âgés de 5 à 16 ans de 92 différentes écoles.
Le rapport affirme que les différents périphériques capables de se connecter à Internet deviennent petit à petit une sorte de “nounou virtuelle” et Internet devient pour les enfants un terrain de jeu.
Internet remplace progressivement la télévision qui jouait ce rôle depuis des années.

Les chiffres suivants du rapport semblent être assez intéressants:

  • Les enfants d’âge scolaire passent moins de temps par semaine en faisant leurs devoirs qu’en utilisant leurs ordinateurs.
  • 97% des écoliers environ âgés de 11 à 16 ans possèdent un téléphone mobile personnel (89% pour les adultes et 30% pour les enfants de 8 ans).
  • La plupart d’eux utilisent leurs téléphones pour se connecter.
  • 60% des enfants environ âgés de 11 à 16 ans possèdent un ordinateur et un poste de télévision et 50% d’eux ont un accès Internet permanent.
  • Ces enfants passent leur temps libre sur des réseaux sociaux et torrent et sur des portails vidéo.
  • Plus de 30% des enfants âgés de 7 à 10 ans utilisent des réseaux sociaux, bien que cela soit légal à partir de 13 ans seulement.
  • 30% des répondants possèdent un blog personnel et 62% ont un profil dans un réseau social.
  • Les enfants avec l’accès Internet passent en ligne en moyenne 1.7 heures par jour, légèrement plus de temps à regarder la TV et juste le même temps à jouer aux jeux d’ordinateur.
  • Ads: Un logiciel de surveillance Hoverwatch – Mobile Spy.

Le docteur Emma Bond, expert en développement de l’enfant, considère que pour beaucoup de parents il est temps de réévaluer la situation, de limiter l’accès à la télévision et aux sites web et de commencer eux-mêmes à éduquer leurs enfants. Elle a également ajouté que “les enfants d’âge scolaire utilisent leurs téléphones mobiles aussi pour le développement sexuel en les employant en tant que moyen d’établir des contacts intimes entre eux”, ce qui constitue un élément important du processus de formation de la personnalité.

Nouveau brevet d’Apple: surveillance d’iPhone

13 December 2010

Nouveau brevet d’Apple: surveillance d’iPhoneMicrosoft n’est pas la seule société à manifester de l’intérêt pour les technologies de surveillance: un nouveau brevet dans ce domaine vient d’être déposé par Apple. Il décrit la technologie du contrôle parental destinée aux appareils mobiles.

La rédaction et l’approbation de ce brevet par l’Office Américain des Brevets et des Marques a duré deux ans – plus précisément, du 2008, quand l’application originale du brevet a été soumise à leur contrôle.

La technologie décrite est, essentiellement, une application capable de bloquer les messages sortants et entrants (SMS et email) contenant des paroles obscènes (surtout celles de nature sexuelle). En fonction des paramètres, de tels messages peuvent être modifiés, supprimés, enregistrés pour la révision des parents ou leur transférés directement.

Nouveau brevet d’Apple: surveillance d’iPhone

Le contenu indésirable est détecté à l’aide d’une base de données de dictionnaires qui tiennent également compte de l’âge actuel de l’enfant et du niveau de son développement personnel. Les abréviations et les distorsions intentionnelles des mots seront aussi détectées et interceptées.

Il n’est toujours pas clair si une telle application sera un jour intégrée dans une des futures mises à jour d’iPhone, mais c’est fort probable.

Les écoutes téléphoniques deviennent un problème en France

29 November 2010

La presse française fait part de l’inquiétude du public concernant les écoutes téléphoniques de masse. Un grand nombre de politiciens et de journalistes ont ouvertement déclarés que leurs téléphones étaient sur écoute.

Les écoutes téléphoniques sont officiellement illégales en France, mais de nombreux organismes impliqués dans l’espionnage économique ont souvent recours à cette possibilité à d’autres fins. Par exemple, les écoutes téléphoniques peuvent concerner des politiciens.

En outre, les équipements fonctionnels actuels et les logiciels pour les écoutes téléphoniques illégales sont accessibles à tous. Les deux peuvent être facilement achetés sur Internet.

More »

Les fournisseurs d’accès concentrés sur la protection des enfants

15 October 2010

Les grands fournisseurs de services Internet rejoignent les développeurs de logiciels de contrôle parental et d’outils antivirus, pour rechercher les méthodes les plus efficaces afin de protéger les enfants contre les menaces en ligne.

Sur le plan juridique, la lutte contre le contenu destiné aux adultes sur le réseau mondial est très inefficace pour le moment. Trouver du contenu pornographique et extrémiste en ligne n’est pas un problème de nos jours. Ce qui est encore pire, c’est que les enfants d’aujourd’hui connaissent mieux les ordinateurs et Internet que leurs parents.

C’est pourquoi tant de gens font autant d’efforts pour créer des moyens techniques de protection de l’enfance à tous les niveaux : depuis les systèmes d’exploitation jusqu’aux fournisseurs Internet.

Outre les menaces Internet décrites ci-dessus (logiciels malveillants, sites indésirables, contact direct avec les abuseurs, vol ou recherche de renseignements personnels), les réseaux sociaux sont en train de devenir une importante source de menaces potentielles : dépendance à Internet, utilisation excessive des réseaux sociaux et, bien sûr, nouveaux virus qui peuvent être contractés dans les réseaux sociaux, contacts possibles avec des abuseurs de toutes sortes et vol de renseignements personnels.

Des mécanismes de protection de l’enfance peuvent être mis en œuvre à plusieurs niveaux :

  • En utilisant les outils intégrés du système d’exploitation,
  • En utilisant un logiciel spécial,
  • Par l’intermédiaire des fournisseurs d’accès Internet.

Depuis Windows Vista, Microsoft a inclus son outil de contrôle parental dans toutes les versions de ses systèmes d’exploitation.

Ces applications peuvent être autonomes (KinderGate, Time-Boss, Time Sheriff) ou incluses dans des solutions antivirus modulaires, tel que Kaspersky Internet Security.

Les fournisseurs d’accès Internet ont également remarqué ce problème et tentent de trouver des solutions viables pour le résoudre.

Cette année, de nombreux fournisseurs d’accès Internet russes ont signé la Charte sur la Sécurité Internet pour les Enfants et les Jeunes, et se sont engagés à implémenter des outils logiciels qui limiteront l’accès des enfants aux contenus en ligne illégaux et potentiellement dangereux.

Ces solutions ont déjà été mises en œuvre par OAO UTK (service « Children’s Internet ») et OAO Vimpelcom (Beeline).

Kyivstar, grand fournisseur Internet ukrainien et opérateur de téléphonie mobile, en collaboration avec l’Institut de Psychologie de l’Académie Nationale des Sciences, a publié une brochure spéciale pour les parents, consacrée aux aspects liés à la sécurité des activités en ligne de leurs enfants intitulée « Les enfants sur Internet : enseigner la sécurité sur Internet à vos enfants ». Outre la distribution de cette brochure, la société maintient également une liste blanche des sites avec du contenu en toute sécurité.

Sécurité des enfants sur Internet

6 October 2010

Selon les dernières recherches statistiques, 75% des utilisateurs d’Internet de moins de 14 ans naviguent sans la supervision de leurs parents, et 50% sont confrontés à divers dangers sur Internet.
Internet est un outil formidable pour l’éveil des enfants, mais pour des raisons évidentes, son utilisation nécessite une surveillance obligatoire par les parents.
Le plus souvent, les enfants sont confrontés aux dangers suivants sur Internet :

  • Virus (et autres types de logiciels malveillants).
  • Visite de sites inappropriés (pornographie, jeux d’argent, violence, etc.).
  • Contacts avec des fraudeurs, des ravisseurs ou des pédophiles (dans les forums, les salons de discussion ou les réseaux sociaux, les messageries instantanées, les e-mails).
  • Divulgation de renseignements personnels (adresse du domicile, heure et lieu des promenades, heures de travail des parents).

Que peut-on faire pour réduire la possibilité de voir survenir de tels problèmes ?
Créer un compte distinct pour l’enfant (l’utilisateur) dans votre système d’exploitation. Cela simplifiera vos contrôles ultérieurs et fixera les limites. N’oubliez pas de définir un mot de passe sécurisé pour les autres comptes de l’ordinateur.
Étudiez les solutions logicielles pour le contrôle parental.

  • Si vous utilisez Microsoft Windows Vista ou Windows 7, prenez soin d’étudier les possibilités du logiciel de contrôle parental intégré.
  • Si vous utilisez l’antivirus Kaspersky Internet Security, utilisez dans ce cas son module de «contrôle parental».
  • Vous pouvez également utiliser notre programme Refog Time Sheriff spécialement conçu à cet effet.

Vous trouverez des instructions détaillées pour la mise en place de ces programmes dans leur documentation de référence ou sur Internet.
Et enfin,  le plus important : dès le premier jour passé par votre enfant sur Internet, essayez d’être près de lui/d’elle et expliquez comment utiliser cet outil correctement.
Assurez-vous d’expliquer ce qui suit :

  • En aucun cas, un enfant ne doit divulguer à qui que ce soit sur Internet ses données personnelles (l’adresse du domicile, l’école et la classe, l’heure des promenades et les heures de travail des parents, etc.)
  • Sur Internet, un enfant doit suivre les mêmes règles et les mêmes critères moraux que dans la vraie vie.
  • Sur Internet, les personnes peuvent facilement se faire passer pour d’autres personnes et il est donc strictement interdit de rencontrer quelqu’un par le biais d’Internet.
  • Tout ce qui est écrit sur Internet n’est pas forcément vrai. Il est nécessaire d’apprendre à bien vérifier toutes les informations trouvées.

Rappelez-vous, l’éducation et la sécurité de vos enfants sont étroitement liées et sont entre vos mains. Observez, guidez, enseignez, défendez — et vous n’aurez aucun doute quant à  la sécurité de vos enfants.